Culture

120 mots pour 120 battements par minute

Important. Bouleversant. Giffle. Coup de poing. Coup de sang. Éducatif. Romantique. Militant. Amour. Sida. Maladie. Lutte. Triste. Émouvant. Essentiel. Existentiel. Ouverture. Liberté. Magistral. Jeux d’acteurs. Réalisation. Son. Grand prix du jury à Cannes. Leçon. Humilité. Grandiose. Émotion. On retient son souffle, sa respiration. Assis dans son fauteuil, dans le silence de cette salle qui 5… Lire la suite 120 mots pour 120 battements par minute

Lire

« Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant »

Comme je suis une meuf rationnelle, je vous présente les deux livres parfaits pour se détendre au bord d’une piscine le 1er septembre, quand les vacances sont finies. En réalité, c’est un concours de circonstances. Et puis, parmi vous, il y en a peut-être qui aiment partir quand les gens rentrent de congé ? Ou vous… Lire la suite « Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant »

Billet d'humeur

De l’importance de s’aimer

Je succombe à cette mode-de-blogueuse-qui-s’y-croit pour vous livrer un billet d’humeur. C’est habitée par cette énergie qui ne me quitte pas depuis hier soir – alors que j’ai facile 4-5h de sommeil dans les pattes – que j’ai envie de vous parler d’amitié. Il est difficile de s’entourer de bonnes personnes, bienveillantes, encourageantes, aimantes, compréhensives… Lire la suite De l’importance de s’aimer

Lire

Quand il n’y a pas de mots, il reste le silence

Posé sur le présentoir, je ne me souviens pas pourquoi je l’ai choisi. Est-ce l’œil de la couverture qui m’a intriguée ? Ou le résumé au dos ? Mathieu Menegaux, jamais entendu parler. Normal, c’est son premier roman. Mais, Mathieu Menegaux, de toi je me souviendrai. « Je me suis tue » c’est l’histoire d’un cri. Comme une angoisse. Long… Lire la suite Quand il n’y a pas de mots, il reste le silence