C’est dans un trou perdu que nous nous sommes trouvées

Quel titre plein de condescendance urbaine !

Enfin, l’adjectif urbaine n’a de sens que si tu sais que je suis Bruxelloise et que je vais parler d’un week-end à la Campagne. Sinon, bah tu ne te dis rien dit tout.

Autre signe de ma fierté citadine est l’emploi de la majuscule au mot campagne. En effet, tout ce qui n’est pas Bruxelles et qui n’est pas une ville, c’est la campagne.

Tu es parti où ce week-end ?

À la campagne, c’était revigorant

Mais, où ?

Dans les Ardennes…

(Quand on va à la Campagne, c’est d’office dans les Ardennes, non ?)

Bref, en l’honneur d’une amie commune, nous avons organisé un week-end « mise au vert et mise en bière » (la boisson) à Erezée, près de Durbuy, dans les Ardennes (les vraies).

Processed With Darkroom
Photo d’Helena

Le programme était simple : 10 amies dont une soeur, deux jours, une nuit, deux bonnes balades, quatre bons repas, un cocktail, quelques bières, des papotes entre potes, des blagues qui marchent quand d’autres laissent coi, un running gag qui a inspiré le titre de l’article, une micro-brasserie à Durbuy qui porte bien son nom, un bar vintage, des bruits de la chasse, une partie de Mysterium (un trop cool jeu de société si vous êtes blasés du Cluedo), des mikados trop durs à attraper sans faire bouger les autres, un superbe Airbnb dans un superbe cadre avec des hôtes sympas.

 

D’ailleurs, en parlant de ce dernier, le Airbnb, il était très beau.

Nous avions jeté notre dévolu sur un chalet entouré d’arbre, dans la nature « profonde ».

Nous n’avons pas été déçue, il était fonctionnel, propre, décoré avec goût (tableaux d’Alechinsky et monochromes), doté de canapés confortables, d’une literie au top de ce qu’on fait de mieux, d’un poêle à bois dans le salon et d’une terrasse accueillante.

C’était la première fois pour beaucoup d’entre nous que nous choisissions un lieu toujours occupé par ses hôtes. C’était d’ailleurs le principe de leur annonce car le prix de la nuit comprend un délicieux repas le soir et le petit-déjeuner le lendemain.

Pour notre part, nous avons trouvé ça un peu cher même si le repas était très bon et le petit déjeuner digne d’un dimanche matin.

Nous avons payé 629, 42 € pour une nuit. Alors, évidement divisé par 9 c’est moins impressionnant mais, à ce prix-là, j’aurais espéré un repas plus festif qu’un boulet sauce lapin – frites et une tarte aux pommes en dessert. J’aurais inclus le vin ou la bière du repas dans le prix et j’aurais pourvu les invités de vrais essuis de douche. Surtout quand ils demandent s’ils doivent en apporter.

Finalement de ce week-end, j’en garde du positif. L’air frais et revigorant a permis pendant quelques heures d’effacer celui pollué de la ville. Nous avons ri et passé un moment important, soudé des amitiés et mangé d’excellents repas.

Processed With Darkroom
Elle est si mignonne !

L’air de la Campagne quand même, ça fait du bien !

Pour découvrir l’annonce de l’Airbnb, cliquez ici. Je vous le recommande !

 

Veni, vidi, mangiati

« On n’est jamais déçu par la nourriture italienne ». Petit cliché, certes positif mais, cliché tout de même, auquel je crois, profondément.

Je vous vois venir, avec vos dizaines de contre-exemples…

Non, je trouve qu’il est difficile de trouver un mauvais restaurant italien.

Et c’est tant mieux car aujourd’hui je vais vous parler d’un coup de cœur culinaire au sens gustatif du terme, au sens que quand tu manges ce qui est préparé et que tu fermes les yeux (même pas en fait) tu as l’impression d’être loin, sur une terrasse au soleil, bercé par le bruit de l’agitation de la place autour de toi, c’est jour de marché et les gens sont heureux.

Osteria Bolognese est mon nouveau restaurant italien préféré. Et à mon avis, je ne suis pas la seule.

Déjà, il faut s’y prendre au minimum trois semaines à l‘avance pour avoir une table mais on ne regrette pas l’attente. Ni le voyage, ni le restaurant.

Comme le nom l’indique, la taverne présente de la cuisine originaire de la région de Bologne. La plupart de leurs produits vienne, d’ailleurs, de là-bas. Il vous propose un ensemble de quelques entrées, plats et desserts, qui varient selon les saisons, les arrivages et l’envie du chef je suppose. Les serveurs vous expliqueront les différents plats du menu. Et là ce sera pour vous qu’il sera difficile de décider… c’est simple, tout à l’air délicieux.

En vrai, tout est délicieux. Mais ça, vous le serez plus tard.

Cependant, l’apéritif, le « véritable » Lambrusco, vin rouge pétillant pour les profanes, et l’entrée composée de son assiette de charcuterie certifiée sans nitrite vous feront déjà très bonne impression.

Je vous conseille d’avoir faim. Ou d’être le genre de personne où la faim vient en mangeant.

C’est le restaurant parfait pour vous aider à lutter contre la petite déprime du mois d’octobre. L’ambiance du restaurant est plutôt enjouée, on avait l’impression qu’il était passé 23h, alors que… pas du tout, il était 21h.

Demandez au serveur de goûter son Limoncello fait maison, une tuerie !

Osteria Bolognese | Rue de la Paix, 49 à 1050 Ixelles | 02 608 51 54 | www.osteriabolognese.be

Summer Hits 2017

L’été est pour moi la saison où je prends le temps et je profite. C’est le moment pour découvrir ou redécouvrir des endroits, des produits, des amis. On bouscule sa routine, on profite des soldes pour craquer sur le vêtement ou le produit de maquillage qui nous fait de l’œil depuis des mois, on prend le temps de voir ses potes et, surtout, on prépare la rentrée. Enfin, pas trop vite quand même. D’abord on se cale dans le canap’ avec des amandes au chocolat ou on refait le monde à la terrasse du coin.

Cet été, n’étant quasi pas partie en vacances, j’en ai profité pour me concentrer sur tout un tas de choses qui m’ont rendu le temps plus doux et plus agréable.

Sans plus de détours, je vous livre mes indispensables de cet été :

Boire un verre avec des amis

  • À la Guinguette du parc de Forest

C’est l’endroit idéal pour se retrouver entre amis ou en famille. Qu’on ait envie d’être au soleil, à l’ombre, de boire un thé glacé pendant que les neveux ou les gosses des copains jouent dans le sable, ou encore qu’on ait envie de passer un moment entre amis au moment de l’apéro !

La Guinguette du parc de Forest, c’est tous les jours sauf le lundi. Plus d’info ici

  • Au Café La Pompe à Saint-Gilles

Haut lieu des Saint-Gillois ! Un peu jeune mais pas trop, un peu bobo mais pas trop. La terrasse est grande, les boissons sont abordables, les serveurs sympas et il est possible de grignoter des petites préparations.

Café La Pompe, Chaussée de Waterloo 211 à 1060 Saint-Gilles

 

S’habiller et manger autrement

  • Les boutiques dans le quartier des Marolles

De la vaisselle à petits prix chez La vaisselle au Kilo : Rue Haute, 124 à 1000 Bruxelles.

Des fringues vintage chez Melting Pot Kilo : Rue Haute, 154 à 1000 Bruxelles.

Flâner dans les rues près de la Place du Jeu de Balle

  • Le marché bio des tanneurs

Six jours par semaine, du mardi au dimanche, le marché des tanneurs vous propose un choix de produits frais, issus de l’agriculture biologique et en vrac. Que ce soit des fruits ou des légumes, des céréales, des produits laitiers, du pain ou tout un tas d’autres choses, vous trouverez votre bonheur. Le bon plan qui casse le préjugé qui dit que le bio est cher.

Le marché bio des tanneurs:  Vente à l’Atelier des Tanneurs, rue des tanneurs, 60 à 1000 Bruxelles

  • La marque COS

Plus je vieillis (j’allais dire « je grandis » quand j’ai réalisé…) plus je choisis mes vêtements différemment. J’essaie de voir « au-delà de l’effet de mode » et de penser plus à m’acheter des vêtements parce qu’ils me vont et qu’ils dureront. Pour cela, COS est le magasin idéal. Les vêtements sont bien coupés, les tons sont souvent neutres, les coupes très féminines et tout en ayant un côté d’intemporalité, les fringues sont parfois originales.

 

Se refaire une beauté

  • L’huile de ricin pour renforcer ses cils et sourcils

Si tu rêves aux sourcils parfaits pour souligner ton regard mais que tu n’arrives pas à rattraper l’erreur du sourcil en mode « trait de crayon » que tu as fait quand tu avais 14 ans, l’huile de ricin peut t’aider. En plus de faire pousser poils et cheveux, elle te permet de les renforcer.

Huile de ricin, WAAM, en vente chez Di

  • Le mascara Roller Lash de Benefit

Il m’a été conseillé par une vendeuse de chez Sephora lors de mon week-end à Copenhague et, franchement, je lui dis merci. Sans faire de paquets, mes cils sont vraiment plus long !

Plus d’info, ici

  • Mettre du rouge à lèvres

Ce n’est pas vraiment un kif de l’été mais, plutôt un kif tout court. Cependant, cet été j’ai découvert les Infaillible Lip Paint Mat de L’Oréal Paris. Il y a plein de couleurs super sympas, pop ou nude, à la convenance de chacun. Leur tenue est nickel et ils sont faciles d’application !

  • Se faire le maillot

Qui dit « été » dit épilation ! Evidemment, pour celles et ceux qui le souhaitent, chacun a son rapport avec les poils. Perso, je les aime bien moins présents. Je vous recommande l’institut de beauté Mélanie Bajalo. Non seulement, l’esthéticienne est super sympa et accueillante, ce qui n’est pas du luxe quand on est couchée sur une table, tout en vulnérabilité. En plus, son travail est impeccable, elle prend le temps et on se sent chouchouté. Je vous recommande de vous faire une manucure – pédicure également.

Institut Melanie Bajalo : Rue de Savoie, 1 à 1060 Saint-Gilles

 

Glander devant la télé, ou devant son ordi quand on n’a pas de télé

  • Les saga françaises

L’été j’adore regarder les séries françaises les plus ridicules qui soient. Je suis une grande fan des sagas de l’été, depuis toujours. J’adore les scénarios prévisibles, les phrases un rien trop drama, le mauvais jeu ou son manque de crédibilité et les intrigues alambiquées. Pour qu’une saga soit réussie, il faut que l’intrigue se passe dans une petite ville qui a vécu un drame il y a quelques années, les personnages doivent combattre pour survivre, leur monde menaçant de s’écrouler, c’est l’été, et tout le monde découvre l’amour et pleure à chaque épisode. Evidemment, chaque épisode se termine sur un cliffhanger insoutenable.

Et cet été n’a pas fait exception, j’ai découvert des pépites :

La série Cut !

Une femme est obligée de revenir à La Réunion après 17 ans d’absence suite au chantage du père du défunt père de son fils…

Le mystère du lac

Une jeune fille disparaît et laisse ses parents morts d’inquiétude. Une flic de Paris mise à pied revient dans sa ville natale à ce moment-là et enquête sur cette disparition qui lui rappelle celle de ses amies survenues quelques années plus tôt…

Le secret d’Elise

Nous sommes en 1969, 1986 et 2015 dans la même maison qui semble hantée par la petite fille disparue en 1969. Heureusement que l’histoire est bien amenée car il y a un gros problème de cohérence entre l’apparence des personnages et le nombre d’années qui séparent les temps d’intrigue.

Demain nous appartient

Une saga réussie c’est une saga avec Ingrid Chauvin ! Tous les jours à 18h20 sur la Une.

Les revenants

Ce n’est pas vraiment une saga mais plutôt une série française. Pour le coup, j’ai vraiment été agréablement surprise. L’histoire est compliquée à résumer mais, en gros, nous sommes dans une petite ville française où plusieurs personnes reviennent des années après leur mort…

  • Les nouvelles héroïnes de Disney

C’est fini l’idée de la princesse qui n’attend que son prince charmant pour que la vie ait un sens. Depuis quelques années, les femmes sont mises à l’honneur chez Disney et ça fait du bien de les voir (enfin) s’affranchir des hommes. Depuis la Reine des Neiges, les Studios Disney mettent en avant des femmes qui prennent en main leur destin. Elles partent à la conquête des Océans et refusent qu’on leur dicte leur destin dans Vaiana : La légende du bout du monde, elles décident de leur métier et combattent les stéréotypes de genre dans Zootopie, dans Reine des Neiges elles décident d’être qui elles sont vraiment et de se soutenir.

 

Découvrir des applications plus que pratiques

  • Maps.me

Cette application est idéale lors d’un city trip puisqu’elle vous permet d’établir un itinéraire d’un point A à un point B et qu’elle fonctionne sans 4G.

Sur Apple Store et sur Android

  • Darkroom

Application parfaite pour pimper les photos de vacances quand on est une clinche en retouche et qu’on n’a pas envie d’y passer des heures.

Sur Apple Store

  • Clue

Surveiller son cycle menstruel permet d’anticiper son humeur et son comportement. Cette application vous permettra d’analyser votre syndrome prémenstruel, vos douleurs, votre rythme, la durée du cycle, etc. Tout est réunis pour appréhender vos prochaines règles plus sereinement.

Pour la télécharger, c’est ici

 

Préparer la rentrée

Mon dernier favoris de l’été est mon activité de prédilection. Tous les ans, à la même époque, j’aime faire le tri dans mes armoires, ranger mon appartement et me débarrasser du superflu. Bien que sur le moment, ce ne soit pas l’activité la plus fun à réaliser, on se sent tellement mieux après. Ça nous permet de se rendre compte de ce qu’on peut accumuler comme conneries, de ce que ça représente financièrement et, pourquoi pas, de prendre de bonnes résolutions quant à notre manière d’acheter compulsivement. Je vous recommande d’allumer Nostalgie lorsque vous vous prêtez à toute activité de rangement ou de nettoyage !

Brocante du Fort Jaco, dimanche 27 août, j’y serai !

 

Le soleil dans la grisaille

Hier soir, je suis allée à LA nouvelle adresse dans le quartier du Châtelain, Chez Wawa, rue américaine 91 à 1050 Ixelles.

Chez Wawa, rue ameréricaine 91 à 1050 Ixelles

Ici, pas de chichi. Et d’ailleurs ça n’a rien à voir avec la chaîne de restaurants mexicains du même nom.

Depuis la rue, le restaurant dégage une odeur qui met l’eau à la bouche. La carte est simple, burrito, tacos ou salade. La décoration est branchée mais pas clichée. Les murs sont blancs, les tables sont en bois brut et du plafond pendent plusieurs piques roses qui mettent de la chaleur à la l’ambiance. Au bout du resto, le comptoir à des airs de foodtruck. Les serveurs sont multilingues, ce qui rajoutent à l’ambiance internationale.

img_1632

Les produits sont frais et les saveurs délicieuses. Personnellement, je me suis laissée séduire par le burrito au poulet et sauce salsa. Accompagné d’une Corona c’était parfait. Même si l’association des goûts c’était moyen, les deux, séparément, m’ont fait plaisir.

Attention, il y a une sauce « Mild » et une « Médium », suite à un souci de communication, je me suis retrouvé avec la médium, la salsa verde, qui est piquante. Un peu trop pour moi. Mais ça n’enlève rien aux saveurs, à la fraîcheur des produits et à l’association des goûts.

Chez Wawa, c’est un petit peu du Mexique dans son assiette.

Je tiens à préciser que je n’ai pas vraiment de points de comparaison, je n’ai jamais été au Mexique. Sauf à Tijuana. Donc je n’ai jamais été au Mexique. Je me rappelle, seulement, que les meilleurs tacos de ma vie je les ai mangés là-bas. Et j’ai retrouvé ce plaisir hier soir.

Évidemment, le soleil a un prix. Pour une bière et un burrito, j’en ai eu pour 14€. Heureusement que celui-ci était délicieux !

Il n’est pas possible de réserver. Prévoyez d’y aller en petit comité car la salle ne désemplit pas. Mais allez-y !

Mes boutiques préférées à Bailli !

Aujourd’hui, j’ai été faire un tour dans le quartier du Chatelain, à Ixelles. Même si ce coin est plus agréable quand il est ensoleillé, j’aime bien y faire du lèche-vitrine. Les boutiques de vêtements font envie et permettent de se projeter dans la saison estivale que l’on attend patiemment. Il y a un chouette mélange de magasins de marques et de déco. Vous pouvez trouver de tout, pour tous les goûts et pour tous les porte-monnaie. Mais, dans cet article, j’ai surtout envie de vous parler de mes boutiques chouchoutes. Il ne s’agit pas de vêtements ni de produits de beauté. Je ne vous parle pas non plus de mobilier design, que l’on peut trouver, également, dans le quartier. Non, ici je vais vous présenter mes trois boutiques chéries à bazar sympathique. Le terme « bazar » n’est pas péjoratif, j’adore les objets de décorations et les accessoires de maison !

Je ne  peux jamais m’empêcher d’entrer dans ces trois magasins quand je suis rue du Bailli :

Rose est une boutique d’objets de déco et d’accessoires en tout genre. Un brin design, colorés et minimaliste. Une boutique de chouette bazar dont on a envie chez nous. C’est simple, j’ai souvent envie de tout acheter ! Parfois, les objets sont un peu chers mais on peut trouver plusieurs petites choses abordables. Gros coup de cœur pour leurs carnets et leurs pochettes colorées.

Si jamais vous avez envie de faire un cadeau original à une fille ou même un garçon, allez jeter un coup d’œil, je suis sûre que vous trouverez votre bonheur.

 

Rose est situé Rue de l’Aqueduc, 56-58 à 1050 Ixelles, c’est sur la place de la Trinité.

Ma deuxième boutique, et qui est, pour moi, l’arrêt I-N-C-O-N-T-O-U-R-N-A-B-L-E, à la rue du Bailli, est ZAO. De nouveau, c’est une boutique de déco et d’accessoires, mais aussi de vêtements, de chaussures, de jeux et objets pour enfants.

J’adore ce magasin et la plupart des objets qu’on trouve dedans. Leur vaisselle est magnifique, ils ont plein de tennis Bensimon, ils ont de jolis carnets et de chouettes cartes postales. J’ai même appris, via leur site internet, qu’ils mettent en place des listes de naissance, pour ceux que cela intéresse bien sûr.

Zao se trouve Rue du Bailli, 96 à 1050 Ixelles.

Souvent, lorsque j’emprunte la rue du Bailli, mon troisième arrêt est la boutique Hopono. Elle est tenue par un couple dynamique qui peut vous expliquer tous les produits du magasin. On sent qu’ils les choisissent avec soin et intérêt. Plus qu’une boutique de déco et d’objets, c’est une boutique de cadeaux. Vous pouvez y trouver des accessoires pour toute la maison, que ce soit de la vaisselle, des produits I-Tech, des objets design, des accessoires pour la cuisine, la salle de bain ou la chambre à coucher. Moi qui cherchais une bougie Yankee Candle, après en avoir entendu si souvent parler sur les réseaux sociaux et sur les blogs, elles sont en vente ici.

Pour vous donner une idée de ce que j’ai déjà acheté chez Hopono : un réveil Karlsson, un porte-bijoux Tosca de Yamazaki et une paire de lunette contre les écrans bleus.

Hopono Bailli, rue du Bailli, 48 à 1050 Ixelles. Ils ont une deuxième boutique Rue des Chartreux, 14 à 1000 Bruxelles.

Si je me trouvais dans le quartier aujourd’hui, c’est parce que je rentrais du pop-up store Caravan by Mia Zia, Rue du Mail 90-92 à 1050 Ixelles. Je vous recommande d’y aller avant dimanche, c’est le dernier jour. Cette boutique éphémère propose des objets magnifiques produits par des artisans marocains. Les couleurs sont chaudes, les matériaux nobles et bien travaillés et les objets magnifiquement réalisés.

Véritable coup de cœur pour leurs essuis de plage rond, leur tabouret en bois brute et au tissage coloré, et leur vaisselle.

Ce soir, on prend Racines

Cette semaine, j’ai testé une nouvelle adresse, Racines. À deux pas de la place Flagey, ce restaurant-épicerie est une vraie bonne découverte. Les deux collaborateurs à l’origine de ce concept sont Francesco Cury, au service et Ugo Federico, aux fourneaux.

Ici, on mange de la cuisine italienne raffinée et de qualité. L’accueil est branché et sans chichis, on aurait presque envie de se claquer la bise tellement l’ambiance y est chaleureuse. D’ailleurs, Francesco viendra s’asseoir à votre table, le temps de vous expliquer l’entièreté du menu. Celui-ci est écrit à la craie sur un mur rouge vif.  Soyez attentifs, les plats il les connaît et les énumère rapidement en vous les expliquant. Heureusement, la liste n’est pas longue, vous ne serez pas perdus. Chaque entrée ou plat fait envie. Avec le vin qui sublimera le tout, on est en Italie.

Personnellement, j’ai pris le trio bufala, ricotta et burrata en entrée, ainsi que le thon mi-cuit accompagné de ces petites pommes de terre en plat. Je me suis régalée.

Le service est rapide et veille à ce que vous ayez ce dont vous avez besoin. L’ambiance du concept restaurant est cordiale. La décoration est magnifique, les tables sont en métal et en bois ce qui va parfaitement avec les style simple et épuré de l’établissement. Coup de cœur pour les toilettes, l’évier « façon étable » donne un charme particulier. On a l’impression d’être dans une ferme en Toscane.

Bon à savoir, Racines fait aussi bar à vin. La salle du restaurant donne sur un beau jardin, parfait pour venir siroter un aperitivo au soleil !

Mon bémol, le bruit. Le restaurant étant bondé et l’insonorisation n’étant pas optimale, il faut un peu crier pour s’entendre parler. Je vous recommande d’y aller à 4, pas plus.

En bref, c’est l’endroit idéal pour aller manger avec votre maman, vos sœurs ou vos amies. Même avec votre amoureux si vous n’avez pas envie d’un endroit calme et particulièrement romantique. De toute façon, avec qui que vous soyez, après le Spritz de l’apéro, vous vous laisserez complètement emporter par l’ambiance et le dynamisme du lieu.

Cuisiner ? On laisse ça aux autres, d’accord ?!

On a tous des soirs où on n’a pas vraiment envie de cuisiner et encore moins de se faire à manger.

J’avoue, la plupart du temps, j’en profite pour demander à mon chéri de me cuisiner quelque chose (puisqu’il aime ça et fait ça si bien) ou je vais manger chez ma maman. Ou tout simplement, je confie la tâche à mes colocs chéries.

Mais, il y a certains soirs ou on n’est pas particulièrement fatigué, on a seulement envie d’un endroit sympa pour manger entre copines ou en amoureux et où on sait que ce sera bon. Même si j’aime découvrir un nouvel endroit, j’adore le sentiment de savoir où je vais et d’imaginer déjà ce que je commanderai à manger. Parce que oui, évidemment, je commande tous le temps la même chose.

Mon restaurant incontournable c’est Thaï Café. En moyenne, j’y vais tous les mois. Que ce soit pour un repas entre copines ou avec mon chéri, qui n’en peut plus d’ailleurs. La cuisine est bonne, simple et ce n’est pas cher. On peut facilement s’en sortir pour moins de 30€ par personne. Ils ont plusieurs restaurants mais je ne suis allée qu’à celui à Ixelles sur la chaussée de Waterloo. Ils ont, également, un service de livraison. Je suis une grande fan de leur formule Lunch : pour 12 ou 14€ (si on prend du poisson) on a une entrée et un plat. Mes plats fétiches sont le Pad Thaï au poulet et le Curry Masaman. N’hésitez pas à demander un couteau au serveur, ils n’en mettent pas à table spontanément.

Bon à savoir : à Ixelles, il y a moyen de réserver des tablées de 20 personnes.

Thaï Café, Chaussée de Waterloo 412, 1050 Ixelles.

Les Pénates c’est mon spot préféré aux alentours de la place Flagey. Devenu notre QG avec un groupe de copines. Très souvent, on s’y rend simplement pour boire un verre de Blanc qui détend ou de Rouge qui bouge. Mais, comme la soif appelle la faim, on profite de leur service de restauration qui est excellent. La Focaccia, la tarte aux aubergines et les bâtonnets de légumes à tremper dans l’houmous ou la tapenade sont mes préférés.

Le cadre est convivial, le service pro et le personnel très accueillant. La terrasse à l’arrière est très agréable en été, elle est protégée du bruit des voitures. Je vous recommande d’y siroter un Sprtitz.

Les Pénates, Rue de Vergnies 42, 1050 Ixelles.

Une autre adresse que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps et que j’adore est C’Chicounou. En plus d’être situé à deux pas de chez moi, le restaurant est vraiment excellent.  Bar à tapas d’inspiration libano-syrienne, comme les origines du chef. Même si les grillades sont très bonnes, je vous recommande surtout de commander un bon verre de vin et de faire un choix de tapas froides et chaudes à partager. Le choix est d’ailleurs remarquable, il y en a pour tous les goûts.

La décoration est simple et les matériaux bruts ce qui rend l’endroit très chaleureux. Le service est jeune et dynamique.

C’Chicounou, Rue de la levure 29, 1050 Ixelles.

Pour les soirs où je n’ai même pas envie de sortir de chez moi, je suis une adepte des services de livraison.

Pour les envies de sushis entre colocs, je vous recommande Côté Sushi. Il y a un grand choix de maki dont certains sont réellement originaux. À trois, nos commandes varient entre les 30-40€, en comprenant la livraison. Le service est rapide, on est facilement livré dans l’heure, peu importe quand on passe commande.

Je ne vais pas vous présenter le célèbre site de livraison Take Eat Easy, car je ne pense pas à avoir quelque chose à vous apprendre. Mais, en fonction de mon adresse (Ixelles-Etterbeek), le site m’a proposé le restaurant Naly. Chaque fois que j’ai envie d’un plat thaï et d’un bon film (vous le voyez le cliché), je passe par Take Eat Easy car ils acceptent bancontact. J’ai déjà testé plusieurs adresses qu’ils proposent mais, Naly est ma préférée. Leur Pad Thaï Kai est dingue et ma coloc adore leur Kung Pla Muk Kathiem.

Si comme moi vous êtes casanières et aimez avoir quelques habitudes, j’espère vous avoir donné des idées. Ou vous avoir ouvert l’appétit !

Deux jours à Amsterdam !

La semaine dernière, avec mon amoureux, nous avons passé 48h à Amsterdam, au Pays-Bas.

Photo 31-03-16 15 02 42.jpg
Le Rijksmuseum et le célèbre I amsterdam

J’avais très envie de vous faire un article car cette ville m’a séduite. J’y étais déjà aller il y a quelques années mais je ne gardais pas beaucoup de souvenirs de ce séjour. J’étais donc ravie d’y retourner.

Nous sommes partis le jeudi matin très tôt, le train au départ de Bruxelles démarrait à 6h52. Nous avons pris ce train pour raison financière, le train suivant était vraiment plus cher. Pour vous donner une idée, un aller-retour nous a coûté 58€ par personnes.

Nous sommes arrivés à Amsterdam avant le coup de 9h. Nous nous sommes directement dirigés vers l’hôtel Frisco Inn,  Beursstraat 5, 1012 JT Amsterdam, il est situé non loin de la gare et du centre. L’hôtel était parfait pour cette petite nuit. Malheureusement, j’ai oublié de prendre la chambre en photo, vous devrez me croire sur parole ou aller visiter leur site internet.

Pour la suite, je vais vous expliquer notre programme sur deux journées. Vous indiquez toutes les bonnes adresses où nous avons étées car elles valent le détour.

Jeudi 31 mars 2016 :

Nous nous sommes baladés dans le quartier Jordaan aux alentours du Bloemenmarkt, célèbre marché aux fleurs et attrape à touristes. Nous avons mangé notre midi chez Buffet Van Odette, Prinsengracht 598, 1017 KS Amsterdam. Je vous recommande cet endroit car nous avons très bien mangé et le cadre est magnifique, très épuré.

Photo 31-03-16 14 48 51.jpgPhoto 31-03-16 14 18 43.jpg

Dans l’après-midi, la file immense aux abords du musée Van Gogh a eu raison de nous, du coup, nous nous sommes rabattus sur le Rijksmuseum, l’équivalent du musée des Beaux-Arts. Le bâtiment a été rénové récemment. Il est lumineux et réellement très joli. Les collections présentes sont aussi grandioses. Pour en nommer quelques-uns, vous pourrez admirer Van Gogh, Vermeer, Rembrandt, … et j’en passe.

Photo 31-03-16 15 14 18.jpgPhoto 31-03-16 15 14 37.jpg

Après une brève pause à l’hôtel pour que nos petons se remettent, nous avons été souper au restaurant Kapitein Zeppos, 5 gebed zonder end 1012 hs Amsterdam. Il se situe dans une jolie petite ruelle que tu ne peux trouver que si tu sais que le restaurant s’y trouve. Alors là, c’est LE vrai coup de cœur de ce séjour. La nourriture est délicieuse, le cadre est surprenant, splendide et chaleureux, et l’accueil est génial. Le serveur qui s’occupait de nous parlait français et était vraiment très sympa, un brin blagueur.  La carte est variée, il y en a pour tous les goûts. Il y a même une sélection de plats végétariens. Personnellement, j’ai pris la lasagne végé et je me suis régalée.

Photo 1-04-16 10 37 01.jpgPhoto 31-03-16 20 57 09.jpgPhoto 31-03-16 20 44 56.jpg

Vendredi 1er avril 2016 :

Nous avons démarré notre journée vers 10h du matin, juste après avoir rendu les clés de la chambre.

Pour le petit déjeuner, nous avons été prendre le petit-déjeuner dans un spot repéré la veille car il se trouve dans la rue dont démarre la ruelle du restaurant de la veille. Cet endroit s’appelle De Laatste Kruimel, Langebrugsteeg 4, 1012 GB Amsterdam. Nous avons pris un cheesecake et un scone ainsi que deux cafés. C’était à nouveau très bon et l’endroit était magnifique. Décidément, nous avons eu beaucoup de chance.

Photo 1-04-16 10 35 40.jpgPhoto 1-04-16 10 31 53.jpg

Photo 1-04-16 10 32 09.jpg
Le comptoir en palettes !!

Après ce petit-déjeuner délicieux, nous avons marché tout droit vers le Saphartipark. Ce parc est situé dans le quartier du Pijp, au cœur d’Amsterdam-Zuid. Nous avons profité du soleil, bercés par les cris des enfants qui jouent et des adultes qui suivent un cours de fitness. L’ambiance était très agréable, respectant le cadre du Pijp qui est un quartier très agréable, un brin bobo mais, on ne se refait pas.

Photo 1-04-16 10 54 48Photo 1-04-16 11 01 24Photo 1-04-16 12 57 32Photo 1-04-16 11 49 01

La faim se manifestant peu à peu, nous avons marché vers le nord pour aller manger chez SLA, Westerstraat 34, 1015 MK Amsterdam, mais il y en a plusieurs dans Amsterdam.  Incroyable bar à salades. Le choix est incroyable et les bols à emporter sont vraiment copieux.

Photo 1-04-16 14 03 35

L’après-midi, nous avons eu envie de profiter des premiers beaux jours de l’année. Nous nous sommes promenés dans Westerpark et dans les rues magnifiques d’Amsterdam. Nous sommes posés pour boire une bière et mettre nos visages blancs au soleil à la terrasse du café Winkel, Noordermarkt 43, 1015 NA Amsterdam. Malgré la panne d’électricité, nous avons pu gouter la célèbre et délicieuse tarte aux pommes.

Photo 1-04-16 13 41 41Photo 1-04-16 11 02 01Photo 1-04-16 15 33 14Photo 1-04-16 15 35 06.jpgPhoto 1-04-16 15 33 59Photo 1-04-16 15 51 28.jpgPhoto 1-04-16 16 34 27.jpgPhoto 1-04-16 16 37 57.jpgPhoto 1-04-16 16 42 04

En fin de journée, nous sommes allés rechercher nos valises à l’hôtel et nous nous sommes dirigés vers la gare afin de prendre le train de retour à 20h17. Par souci d’honnêteté, même si c’est dommage de finir le séjour là-dessus, surtout après que gustativement parlant il fut si bon, nous avons mangé un Burger King avant de prendre le chemin du retour.

Photo 1-04-16 19 14 16.jpgPhoto 1-04-16 19 17 18.jpg

En conclusion, j’ai a-d-o-r-é Amsterdam. Cette ville respire la fraîcheur, la simplicité et la chaleur. Ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi séduite par un citytrip. Et, il n’y a rien à faire mais, une ville où il y a de l’eau ça me calme et me détend. Je suis tout de suite sous le charme.

Si vous recherchez un endroit où emmener votre amoureux, où partir tous les deux, je vous recommande cette ville plus que vivement.