Cette musique dans ma tête

De temps en temps, il m’arrive de regarder l’émission Quotidien de Yann Barthes. Il y a un moment que j’affectionne tout particulièrement c’est la « La Playlist des Invités » où les dits invités attribuent une chanson à une situation.

Comme j’aime bien la musique et que j’aime bien les situations ou, plutôt, être dans des situations, j’ai eu envie de me prêter au jeu. De moi aussi essayer d’attribuer une musique à un moment.

Cette playlist ça fait bien deux semaines minimum que je l’ai démarrée et je me suis rendue compte que parfois, c’est une musique qui s’attribue à une situation.

C’est drôle de se rendre compte qu’il arrive que les paroles ne correspondent pas forcément à ce que la mélodie nous avait inspirée. Mais c’est le jeu. Alors voici la musique dans ma tête lors de certaines situations.

Vous pouvez écouter cette playlist sur Youtube ou sur Spotify.

  • Pour commencer la soirée

Can’t Do Without You de Caribou

  • Pour être mélancolique

Experience de Ludovico Einaudi

  • Pour surmonter sa gueule de bois

(Sittin’ On) The Dock of the Bay d’Otis Redding

  • Pour une nuit d’amour

Amours d’Été de Branko (ft. Pierre Kwenders)

  • Pour regarder le paysage par la fenêtre du train, par exemple

Mystery of Love de Sufjan Stevens

  • Pour faire la fête, danser comme des fous

Only You de Steve Monite

  • Pour marcher avec attitude dans un aéroport

Prettiest Virgin d’Agar Agar

  • Pour emballer ton crush

Zina de Babylone

  • Pour chanter à tue-tête des paroles que tu connais par cœur mais sur un air différent

Torn de James TW

  • Pour rappeler aux gens que tu es une femme dans un monde d’hommes et que, putain, c’est pas toujours facile

SLT de Suzane

  • Pour te rappeler que parfois ils savent se remettre en question

#METOO de Vin’s

  • Pour faire une pause, se laisser envahir par la musique, sentir cette force dans nos veines, cette énergie nouvelle dans notre corps

Hey You de Pink Floyd

  • Pour quand on a un peu honte mais qu’on va s’enjailler quand même

Comportement d’Aya Nakamura

  • Pour te rappeler que tout le monde passe par là

La Résiliation de Ben Mazué

  • Pour un jour se remémorer lors de mes funérailles car, selon moi, c’est la plus belle chanson du monde

Kozmic Blues de Janis Joplin

  • Pour aimer le cinéma

Tajabone d’Ismaël Lô dans Todo Sobre Mi Madre d’Almodovar

  • Pour danser entre copines

Danza Kuduro de Don Omar

  • Pour te laisser envahir par cette petite déprime passagère du dimanche soir, pleurer un coup pour des raisons insoupçonnées et inconnues, pour sentir ce poids lourd dans ton cœur

Visions of Gideon de Sufjan Stevens (et oui encore un morceau de Call Me By Your Name de Luca Guadagnino mais en même temps ci vous avez lu cet article vous savez mon amour pour ce film)

  • Pour accepter d’être différent

Saint-Claude de Christine and the Queens

  • Pour danser comme si personne ne nous regarde ou pas d’ailleurs, car, en vrai, on s’en fout

Un autre que moi de Fishbach

  • Pour avoir chaud dans ton cœur un jour de pluie

River de Leon Bridges

  • Pour soigner ton arrivée en soirée

Uproar de Lil Wayne et Swizz Beatz

  • Pour écouter à fond la caisse lors de voyages en voiture quand on était petit

I am a Rock de Simon & Garfunkel

  • Pour philosopher sur le sens de la vie sachant la relativité du temps et qu’en fait tout est éphémère, qu’on va tous vieillir et puis mourir, inévitablement

Avec le Temps de Léo Ferré

  • Pour se donner du courage

Bloody Mother Fucking Asshole de Martha Wainwright

  • Pour revenir au calme après la tempête ou comment gérer sa propre frustration

Catharsis d’Ivan Paduart, Quentin Dujardin et Richard Bona

  • Pour se détendre dans un bain chaud après une journée compliquée ou parce qu’on a froid

Otherwise de Morcheeba

  • Pour pouvoir faire la vague avec la main à la fenêtre de la voiture

Rippin Kittin de Golden Boy with Miss Kittin

  • Pour faire genre t’es un vrai car tu connais un peu les paroles, enfin tu crois que tu connais les paroles, vas-y on coupe la musique pour voir

DKR de Booba

  • Pour pleurer un bon coup

To build a home de The Cinematic Orchestra

  • Pour avoir l’impression que tout le monde va se mettre à danser et chanter, comme dans une comédie musicale, sur le chemin pour aller au travail

Under Pressure de David Bowie et Queen

  • Pour avouer un peu une part de ma vérité

Desmurs d’Eddy de Pretto

  • Pour faire le point

Romeo and Juliet de Dire Straits

  • Pour se sentir à la maison, avec ses colocs d’amour

One Fudge d’El Fudge

  • Pour cuisiner et rissoler au rythme de la musique

I Heard it Through the Grapevine de Creedence Clearwater Revival

  • Pour quitter quelqu’un que tu as aimé

Babe I’m Gonna Leave You de Led Zeppelin

  • Pour annoncer calmement la fin de soirée

Une miss s’immisce d’Exotica

Et pour vous ?

Octobre rose

À vous,

En paires,

Ou seul, tel un survivant

À ceux choyés, dorlotés,

Embrigadés dans des corsets trop serrés,

À ceux qui sont mis en avant,

Ou un peu cachés,

À ceux qui viennent de pousser et qui font un mal de chien,

Ou qui commencent à tomber sous le poids des années, des allaitements ou autres « camions pouet-pouet »,

À ceux qui n’ont jamais vraiment pointés vers le haut,

À ceux qui ne se ressemblent pas, ne se regardent pas ou qui ne vont pas dans la même direction,

À ceux qui font mal quand on se retourne la nuit,

Ou quand on courre pour attraper un bus,

À ceux qui n’ont jamais eu besoin de soutien-gorge ou qui les ont usés,

À ceux qui sont à l’origine de multiples maux de dos et qui ne rentrent pas dans un bikini triangle,

Ou à cause de qui tu ne peux pas porter une chemise ceintrée,

À ceux qui t’ont fait mettre de la ouate avant d’acheter des soutiens rembourrées,

À ceux qui t’ont valu d’être comparé à une planche à repasser

Et à cause de qui tu déplores ton décolleté,

À ceux qui sont les stars quand tu es au-dessus,

À ceux qui ont froid, qui ne sont pas à la place de tes yeux

À ceux dont tu as honte, que tu ne souhaitais pas,

À ceux que tu as rêvés et jamais eus

À ceux qui sont beaux, ronds, poilus, pointus, assymétriques,

À ceux qui sont libres ou opprimés,

À ceux qui sont balancés, palpés, trop regardés, têtés, carressés,

À ceux qui défendent une cause,

À ceux qui ont mal en eux,

Qui ont perdu leur compagnon,

Ou qui ont été reconstruit,

À ceux qui ont survécus,

Ou qui sont toujours au combat,

Merci d’être de petits ou gros compagnons du quotidien.

Prenez soins d’eux,

Dépistez-vous.

Cartes sur table, par Charlotte Abramow

Summer Hits 2017

L’été est pour moi la saison où je prends le temps et je profite. C’est le moment pour découvrir ou redécouvrir des endroits, des produits, des amis. On bouscule sa routine, on profite des soldes pour craquer sur le vêtement ou le produit de maquillage qui nous fait de l’œil depuis des mois, on prend le temps de voir ses potes et, surtout, on prépare la rentrée. Enfin, pas trop vite quand même. D’abord on se cale dans le canap’ avec des amandes au chocolat ou on refait le monde à la terrasse du coin.

Cet été, n’étant quasi pas partie en vacances, j’en ai profité pour me concentrer sur tout un tas de choses qui m’ont rendu le temps plus doux et plus agréable.

Sans plus de détours, je vous livre mes indispensables de cet été :

Boire un verre avec des amis

  • À la Guinguette du parc de Forest

C’est l’endroit idéal pour se retrouver entre amis ou en famille. Qu’on ait envie d’être au soleil, à l’ombre, de boire un thé glacé pendant que les neveux ou les gosses des copains jouent dans le sable, ou encore qu’on ait envie de passer un moment entre amis au moment de l’apéro !

La Guinguette du parc de Forest, c’est tous les jours sauf le lundi. Plus d’info ici

  • Au Café La Pompe à Saint-Gilles

Haut lieu des Saint-Gillois ! Un peu jeune mais pas trop, un peu bobo mais pas trop. La terrasse est grande, les boissons sont abordables, les serveurs sympas et il est possible de grignoter des petites préparations.

Café La Pompe, Chaussée de Waterloo 211 à 1060 Saint-Gilles

 

S’habiller et manger autrement

  • Les boutiques dans le quartier des Marolles

De la vaisselle à petits prix chez La vaisselle au Kilo : Rue Haute, 124 à 1000 Bruxelles.

Des fringues vintage chez Melting Pot Kilo : Rue Haute, 154 à 1000 Bruxelles.

Flâner dans les rues près de la Place du Jeu de Balle

  • Le marché bio des tanneurs

Six jours par semaine, du mardi au dimanche, le marché des tanneurs vous propose un choix de produits frais, issus de l’agriculture biologique et en vrac. Que ce soit des fruits ou des légumes, des céréales, des produits laitiers, du pain ou tout un tas d’autres choses, vous trouverez votre bonheur. Le bon plan qui casse le préjugé qui dit que le bio est cher.

Le marché bio des tanneurs:  Vente à l’Atelier des Tanneurs, rue des tanneurs, 60 à 1000 Bruxelles

  • La marque COS

Plus je vieillis (j’allais dire « je grandis » quand j’ai réalisé…) plus je choisis mes vêtements différemment. J’essaie de voir « au-delà de l’effet de mode » et de penser plus à m’acheter des vêtements parce qu’ils me vont et qu’ils dureront. Pour cela, COS est le magasin idéal. Les vêtements sont bien coupés, les tons sont souvent neutres, les coupes très féminines et tout en ayant un côté d’intemporalité, les fringues sont parfois originales.

 

Se refaire une beauté

  • L’huile de ricin pour renforcer ses cils et sourcils

Si tu rêves aux sourcils parfaits pour souligner ton regard mais que tu n’arrives pas à rattraper l’erreur du sourcil en mode « trait de crayon » que tu as fait quand tu avais 14 ans, l’huile de ricin peut t’aider. En plus de faire pousser poils et cheveux, elle te permet de les renforcer.

Huile de ricin, WAAM, en vente chez Di

  • Le mascara Roller Lash de Benefit

Il m’a été conseillé par une vendeuse de chez Sephora lors de mon week-end à Copenhague et, franchement, je lui dis merci. Sans faire de paquets, mes cils sont vraiment plus long !

Plus d’info, ici

  • Mettre du rouge à lèvres

Ce n’est pas vraiment un kif de l’été mais, plutôt un kif tout court. Cependant, cet été j’ai découvert les Infaillible Lip Paint Mat de L’Oréal Paris. Il y a plein de couleurs super sympas, pop ou nude, à la convenance de chacun. Leur tenue est nickel et ils sont faciles d’application !

  • Se faire le maillot

Qui dit « été » dit épilation ! Evidemment, pour celles et ceux qui le souhaitent, chacun a son rapport avec les poils. Perso, je les aime bien moins présents. Je vous recommande l’institut de beauté Mélanie Bajalo. Non seulement, l’esthéticienne est super sympa et accueillante, ce qui n’est pas du luxe quand on est couchée sur une table, tout en vulnérabilité. En plus, son travail est impeccable, elle prend le temps et on se sent chouchouté. Je vous recommande de vous faire une manucure – pédicure également.

Institut Melanie Bajalo : Rue de Savoie, 1 à 1060 Saint-Gilles

 

Glander devant la télé, ou devant son ordi quand on n’a pas de télé

  • Les saga françaises

L’été j’adore regarder les séries françaises les plus ridicules qui soient. Je suis une grande fan des sagas de l’été, depuis toujours. J’adore les scénarios prévisibles, les phrases un rien trop drama, le mauvais jeu ou son manque de crédibilité et les intrigues alambiquées. Pour qu’une saga soit réussie, il faut que l’intrigue se passe dans une petite ville qui a vécu un drame il y a quelques années, les personnages doivent combattre pour survivre, leur monde menaçant de s’écrouler, c’est l’été, et tout le monde découvre l’amour et pleure à chaque épisode. Evidemment, chaque épisode se termine sur un cliffhanger insoutenable.

Et cet été n’a pas fait exception, j’ai découvert des pépites :

La série Cut !

Une femme est obligée de revenir à La Réunion après 17 ans d’absence suite au chantage du père du défunt père de son fils…

Le mystère du lac

Une jeune fille disparaît et laisse ses parents morts d’inquiétude. Une flic de Paris mise à pied revient dans sa ville natale à ce moment-là et enquête sur cette disparition qui lui rappelle celle de ses amies survenues quelques années plus tôt…

Le secret d’Elise

Nous sommes en 1969, 1986 et 2015 dans la même maison qui semble hantée par la petite fille disparue en 1969. Heureusement que l’histoire est bien amenée car il y a un gros problème de cohérence entre l’apparence des personnages et le nombre d’années qui séparent les temps d’intrigue.

Demain nous appartient

Une saga réussie c’est une saga avec Ingrid Chauvin ! Tous les jours à 18h20 sur la Une.

Les revenants

Ce n’est pas vraiment une saga mais plutôt une série française. Pour le coup, j’ai vraiment été agréablement surprise. L’histoire est compliquée à résumer mais, en gros, nous sommes dans une petite ville française où plusieurs personnes reviennent des années après leur mort…

  • Les nouvelles héroïnes de Disney

C’est fini l’idée de la princesse qui n’attend que son prince charmant pour que la vie ait un sens. Depuis quelques années, les femmes sont mises à l’honneur chez Disney et ça fait du bien de les voir (enfin) s’affranchir des hommes. Depuis la Reine des Neiges, les Studios Disney mettent en avant des femmes qui prennent en main leur destin. Elles partent à la conquête des Océans et refusent qu’on leur dicte leur destin dans Vaiana : La légende du bout du monde, elles décident de leur métier et combattent les stéréotypes de genre dans Zootopie, dans Reine des Neiges elles décident d’être qui elles sont vraiment et de se soutenir.

 

Découvrir des applications plus que pratiques

  • Maps.me

Cette application est idéale lors d’un city trip puisqu’elle vous permet d’établir un itinéraire d’un point A à un point B et qu’elle fonctionne sans 4G.

Sur Apple Store et sur Android

  • Darkroom

Application parfaite pour pimper les photos de vacances quand on est une clinche en retouche et qu’on n’a pas envie d’y passer des heures.

Sur Apple Store

  • Clue

Surveiller son cycle menstruel permet d’anticiper son humeur et son comportement. Cette application vous permettra d’analyser votre syndrome prémenstruel, vos douleurs, votre rythme, la durée du cycle, etc. Tout est réunis pour appréhender vos prochaines règles plus sereinement.

Pour la télécharger, c’est ici

 

Préparer la rentrée

Mon dernier favoris de l’été est mon activité de prédilection. Tous les ans, à la même époque, j’aime faire le tri dans mes armoires, ranger mon appartement et me débarrasser du superflu. Bien que sur le moment, ce ne soit pas l’activité la plus fun à réaliser, on se sent tellement mieux après. Ça nous permet de se rendre compte de ce qu’on peut accumuler comme conneries, de ce que ça représente financièrement et, pourquoi pas, de prendre de bonnes résolutions quant à notre manière d’acheter compulsivement. Je vous recommande d’allumer Nostalgie lorsque vous vous prêtez à toute activité de rangement ou de nettoyage !

Brocante du Fort Jaco, dimanche 27 août, j’y serai !

 

Make-up your mind

Après deux articles culturels, j’avais envie de vous parler d’un sujet un peu plus futile mais qui fait aussi partie de moi : mes indispensables beauté, maquillages, pour être plus précise. J’espère que cet article vous plaira et que vous aimerez cette diversité.

Je ne suis pas quelqu’un qui se maquille beaucoup. Premièrement, parce que ma peau sensible me l’empêche et deuxièmement, parce que je me dis toujours que je n’ai pas envie qu’il y ait une énorme différence entre moi maquillée et moi non maquillée. Et aussi parce que, de cette façon, un simple rouge à lèvre coloré ou les yeux fardés ou encore un simple trait d’eye-liner peut faire la différence pour n’importe quel événement.

Cela étant dit, je sors rarement de chez moi en ne portant aucun make-up. J’ai mes indispensables qui tiennent dans une petite trousse de maquillage.

Visage :

  • Il faut savoir, je ne porte jamais de fond de teint. De temps en temps, pour une soirée, je mettrai peut-être de la BB crème mais, sinon c’est tout. Ma peau ne le supporte pas et j’avoue ne pas savoir bien l’appliquer. J’ai toujours l’impression qu’il y a des traces et c’est affreux. Heureusement, je n’ai pas une peau dégueulasse donc j’admets pouvoir me le permettre. Mais, de temps en temps, j’ai des rougeurs que j’aimerais masquer. Du coup, mon combo parfait est LA Touche éclat d’Yves Saint Laurent (en teinte 1,5 ou 2) que j’applique comme anticernes et/ou correcteur et la poudre compact de Be Creative Make-Up en teinte 001. Je l’applique grâce à un pinceau à poudre Real Techniques, ils sont géniaux.
  • Dans ma routine maquillage de tous les jours, je ne sors jamais de chez moi sans un trait de crayon dans la muqueuse supérieure de l’œil. J’utilise un crayon brun foncé car ayant les yeux bruns quasi noirs et les cils très foncés, je trouve que le noir rend mon regard encore plus dur. Depuis quelques années, je suis une adepte des crayons Yves Saint Laurent. La mine tient les chocs à répétitions et leur tenue est exemplaire.
  • Une tendance que je suis à la lettre est le maquillage des sourcils. Ça affirme vraiment le regard. Pour un rendu plus naturel, je fais mes sourcils au crayon.

Mon maquillage quotidien se limite très souvent à ses trois étapes. Mais depuis que je suis de plus en de youtubeuses ou de bloggeuses beauté, j’avoue avoir rajouté certaines choses à ma routine :

  • Il est rare que le matin je n’applique plus de blush. Lors de mon séjour à New-York, je suis tombée sur la marque Too Faced que j’avais très envie d’essayer. J’ai craqué pour le blush Candy Glow. Il illumine mon teint, grâce à un mélange de trois couleurs rosées. Je l’adore.
  • Quand j’ai envie d’être un peu plus maquillée, ou que je sais qu’après le travail j’irai directement en cours ou rejoindre des amis, je mets du mascara. Le crayon khôl tout seul ne tient pas toute la journée. Mais, le mascara me permet d’avoir une teinte acceptable toute la journée ! pour le moment, je suis fan du mascara Diorshow Iconic Overcurl en teinte noire 090 de Dior.

FullSizeRender (9).jpg

Ongles :

Ceux qui me connaissent vous le diront et comme le confirme un précédent article, il est rare que j’ai les ongles tout nus. Au-delà de quelques tentatives de nailart, j’ai souvent, pour ne pas dire tout le temps, les ongles vernis. J’aime les tons foncés qui vont mieux à mes petits ongles et qui affinent mes petits doigts boudinés.

  • With the band, Essie
  • 995 Minuit, Dior
  • Bobbing for baubles, Essie

FullSizeRender (7)

Lèvres :

Comme je vous l’ai dit plus haut, je ne me maquille pas beaucoup les yeux car j’ai déjà les yeux très noirs et les cils plutôt longs et foncés naturellement. Mais, s’il y a bien une chose que je fais qui, je trouve, fait tout de suite la différence, c’est le rouge à lèvre. Il me permet de ne pas me maquiller les yeux car sinon je fais très vite vulgaire.

Mes chouchous sont :

  • 510 Red Passion, Stay Strong 24 Color, Gemey Maybeline
  • Pure Red, Collection exclusive by Laetitia, L’Oréal Color Riche
  • 24 Violine Lumineux, Grand Rouge, Yves Rocher
  • 07 Nude-ist, Rouge Edition Velvet, Bourjois

FullSizeRender (8)

Mon astuce pour faire tenir le rouge à lèvre toute la soirée, ou la journée, se résume par un combo parfait : le crayon transparent et la poudre libre. Je commence par tracer le contour de mes lèvres au crayon transparent. Le mien vient de chez Sephora mais, beaucoup de marques en sorte actuellement. Ensuite, j’applique une première couche de rouge à lèvre. Je presse un mouchoir entre mes lèvres et, à l’aide d’un pinceau, je tapote la poudre libre sur l’ensemble de ma bouche. Je remets une couche de rouge à lèvre par-dessus et le tour est joué, c’est parti pour une nuit de folie !